Nosy be

 

Nosy Be est une île côtière de Madagascar située dans le canal du Mozambique, près des côtes nord-ouest de Madagascar. Le nom de l’île apparaît souvent écrit sous la graphie francisée de Nossi-Bé et, est parfois nommé Ambariobe par les habitants de la région. Île volcanique d’une superficie de 321 km2, elle s’étend sur environ 26 kilomètres du Nord au Sud et sur 20 kilomètres d’Est en Ouest. Ses points culminants est le Mont lokobe à 455 mètres d’altitude et le mont Passot à 329 mètres. Nosy Be se situe dans la grande baie d’Ampasindava, région d’Ambanja. Son chef-lieu est la bourgade d’Hell-Ville (nom malgache officiel, mais non usité : Andoany), où se trouve le port principal de l’île, situé sur la côte Sud.

Occupée par les Français dès 1841 intéressés par sa belle rade – soit 55 ans avant le reste de Madagascar -, puis rapidement colonisée, Nosy Be est devenue, au XIXe siècle, un comptoir commercial important de la côte ouest de Madagascar. À partir des années 1850, les cultures vivrières et les plantations de rentes s’y développent, entreprises gérées principalement par des colons réunionnais, mauriciens et français. L’île fait partie avec l’Île Sainte-Marie de Madagascar du gouvernement de Mayotte et compte 15 000 habitants vers 1865. Elle est rattachée à Madagascar à la fin du siècle.

Ainsi, la petite île devient une colonie agricole, recouverte de champs de cannes, d’indigo, de café, mais aussi de sésame, de riz, de maïs, de patates et de manioc. La récolte des fleurs d’ylang-ylang est intégrée à partir des années 1920. C’est de cette activité que lui vient le surnom d’île aux parfums.